Un peu d’histoire

École Suisse de Ski Les Paccots, depuis 1938

Histoire3

A chaque année supplémentaire, plutôt que de prendre de l’âge et de s’ankyloser, l’Ecole de ski et de snowboard des Paccots gagne en dynamisme et en jeunesse. Alors qu’elle célèbre le 75e anniversaire, elle est toujours plus tournée vers l’avenir et la jeunesse. Pour preuve ce n’est pas moins de 42 000 heures de cours de ski qui ont été dispensées en 2012. Que de chemin parcouru depuis sa création en 1938. A l’époque, c’est Paul Pauli, président de la Société de développement de Châtel-Saint-Denis,

Auguste Millasson, premier instructeur du canton, et Roger Diserens qui ont démarré ce projet. Ils fondent l’Ecole suisse de ski de Châtel-Saint-Denis / Les Paccots. Cette année 1938 a marqué un tournant important pour la station. En même temps que l’école de ski se mettait sur les lattes, la société du Monte-Pente de Corbetta SA voyait également le jour. Les débuts se font en douceur, avec une petite équipe, l’école de ski comptait deux instructeurs en tout et pour tout pour transmettre leur

savoir. Il faudra attendre l’année 1940 pour que l’école de ski rejoigne l’Association des écoles suisses de ski (AESS). Puis, en 1990, l’AESS et l’interassociation suisse du ski ont fusionné, changeant considérablement la profession de moniteur de ski. Les reconnaissances sont désormais fédérales et le snowboard a fait son apparition.

Histoire4

Professionnalisation sur les skis et dans l’uniforme

Les formations sont plus poussées, l’ESSS a elle-même intégré des cours internes. Les moniteurs du début et les nouvelles recrues se sont professionnalisés. Cette professionnalisation se voit aussi dans l’image du moniteur auprès des élèves. Si certains membres actuels avouent volontiers que, à une certaine époque, l’après-ski faisait partie du rituel et que la veste de moniteur pouvait contribuer au charme du poste,

aujourd’hui il n’est plus question d’arroser une journée de ski ou encore de porter l’uniforme en dehors des cours. Mais une chose est sûre, la bonne ambiance au sein de l’ESSS a, elle, traversé les ans, du premier jour de sa création à aujourd’hui. Et ce, malgré l’augmentation croissante du nombre d’élèves et de moniteurs, qui sont désormais plus de cent vingt accompagnés d’auxiliaires.

Histoire5

De plus en plus d’enfants sur les lattes

Il n’y a pas que les membres de l’école de ski qui ont connu une forte évolution, ses clients ont beaucoup changé. Principalement adultes dans les premières années, désormais les enfants sont bien plus nombreux à dévaler les pistes des Paccots derrière un moniteur. Des enfants toujours plus nombreux, mais aussi plus jeunes.

Le Jardin des neiges a vu le jour en 1982 et a été dernièrement entièrement repensé pour accueillir les plus jeunes. Que dire de l’évolution du matériel, ou encore des prix. La journée de cours en 1938 coûtait 3 fr. 50, la demi-journée 2 fr. Désormais, pour bénéficier d’un cours d’une demi-journée, il faut débourser 35 fr.

Ce qui n’a pas empêché la clientèle de rester fidèle et familiale. Depuis les débuts de l’école et de la station, les skieurs de la Riviera constituent la plus importante part des adeptes des Paccots, qui ont su traverser les années dans les coeurs des skieurs et des moniteurs.